Répression : des rappeurs convoqués par la police pour un texte critiquant la police et Darmanin

revolutionpermanente.fr/Intimi

La raison ? Un couplet dénonçant l’impunité du Ministre de l’Intérieur Gérarld Darmanin, accusé de viol, d’harcèlement sexuel et d’abus de confiance.

« Eh Darmanin, check bien ton reflet dans les flaques de pisse de ta vie de chien à puces. T’es qu’un frotteur de bus. Un pointeur de plus. Ce monde t’a échoué par le trou de balle. »

cf streetpress.com/sujet/16400010

#streisand

Le clip est visionnable dans l'article de Streetpress

streetpress.com/sujet/16400010

13’12 pour ACAB, All Cops Are Bastards. Le message est explicite, comme les textes. En introduction, Ramata Dieng, la sœur de Lamine Dieng tué par la police en 2007, rappelle qu’entre 1977 et 2019 la police a tué 676 personnes.

[...]

Un morceau très politique donc qui, s’il n’a rencontré qu’un succès d’estime (128.000 vues quand même), n’a pas plu aux forces de l’ordre. Mais alors pas du tout.

Follow

@Khrys Bah alors, protégeons Charlie Hebdo, le droit à la caricature toussa, est-ce que c’était juste le droit de faire chier les musulmans en fait ? :pika:

· · Web · 0 · 0 · 0
Sign in to participate in the conversation
Cybrespace

cybrespace: the social hub of the information superhighway jack in to the mastodon fediverse today and surf the dataflow through our cybrepunk, slightly glitchy web portal support us on patreon or liberapay!